Les Stadistes n’ont pas démérité, mais ils ont tout de même dû s’avouer vaincus face au FC Wil. Un score de 1-2 qui ne doit pas éclipser la belle performance collective des Lions, qui ont buté sur un très bon portier saint-gallois.

Pour une fois, l’ouverture du score ne fut pas rapide du côté de Colovray. Les 153 spectateurs présents ont en effet pu assister à un début de match intense mais relativement fermé, avec peu d’occasions des deux côtés. Il a fallu attendre la 24e minute pour voir la première réelle tentative du match, un tir saint-gallois bien repoussé par Barroca. Notre portier pouvait à nouveau s’interposer quelques minutes plus tard, avant que Dalvand permette aux Stadistes d’également tester le portier adverse sur coup-franc. Avec les occasions viennent les buts, et à ce jeu là c’est malheureusement Wil qui gagnera en premier. Andrea Padula pouvait, juste avant la mi-temps, ouvrir le score avec un tir qui trompa tout le monde.

A peine revenu des vestiaires que le SLO se fit doucher. Von Moos pouvait en effet très rapidement doubler la mise. Les hommes de Maccoppi ne se laissèrent pas abattre pour autant: redoublant d’intensité, les Stadistes ont en effet fait le siège de la surface adverse pendant le reste du match. C’est donc fort logiquement que Lahiouel pouvait réduire le score à la 63e minute, à la suite d’un beau mouvement collectif. Maletic, très efficace dans son jeu dos au but, pouvait amener le danger à plusieurs reprises. Mais l’issue de ce match allait être décidée par Kostadinovic, portier adverse, qui réalisa plusieurs arrêts de grande classe face à nos Lions. Ni Lahiouel, ni Maletic, ni Hajrulahu ne sont parvenu à tromper le dernier rempart saint-gallois.

C’est donc une troisième défaite de suite pour le SLO. Mieux dans le jeu, les Stadistes peuvent retenir du positif de cette rencontre et construire dessus, avant d’aller affronter le FC Aarau ce samedi. Coup d’envoi à 18h15 au Brügglifeld.