Jérémy manière met un terme
à sa carrière

Le défenseur de 28 ans a pris une importante décision, celle de stopper sa carrière de footballeur professionnel.

Difficile. C’est un euphémisme pour qualifier la décision qu’a dû prendre Jérémy Manière en ce début d’année 2020. Mais l’on pourrait tout aussi bien dire sage, tant le défenseur du FC Stade Lausanne Ouchy l’a prise de manière réfléchie et assumée.

Après avoir subi une blessure d’apparence banale à quelques jours de la reprise du championnat, Jérémy Manière a en effet choisi de mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel. «Ayant déjà vécu une opération au cartilage en 2018, le fait qu’une nouvelle blessure ait touché le même genou n’était pas réjouissant. Mon médecin m’a mis en garde concernant ce dernier, qui était bien endommagé, et m’a prévenu que rejouer pourrait me causer des problèmes pour la suite. Il existe des solutions pour revenir à la pratique au haut niveau, mais elles prennent un temps considérable. Sachant que mon ambition était de retourner rapidement en Super League, que le délai de guérison ne le permettrait pas, que je mettrais ma santé en danger et que je ne suis plus à 20 matchs de Challenge League près, j’ai préféré dire stop.»

Sacrés faits d’armes

Ce ne sont en effet pas les faits d’armes qui manquent au chapitre footballistique du défenseur natif de Vallorbe. Au terme de classes juniors effectuées au Team Vaud, Jérémy Manière découvre le football des actifs à Yverdon Sports où il évolue deux saisons en Challenge League, avant de taper dans l’œil du FC Thoune, qu’il rejoint en 2011. Il apprend à y maîtriser un Suisse allemand qui ferait rougir un Lucernois.

Il s’épanouit ensuite au FC Bienne pendant plus de trois ans, avant de rejoindre le Lausanne-Sport, avec qui il grandit. Il participe à sa promotion en Super League et à son maintien, avant de connaître une blessure qui l’éloigne des terrains. Son ami d’enfance et coéquipier Alexandre Pasche en conserve de nombreux souvenirs indélébiles.

«C’est un honneur pour moi d’avoir pu partager toutes ces années en sélection junior ainsi qu’une expérience en Super League avec ce qui est notre club de cœur, déclare le milieu de terrain de La Pontaise. Jérémy a énormément progressé avec les années et il s’est accroché, réussissant à obtenir un statut important au LS et à atteindre un excellent niveau de jeu avant sa première blessure, qui l’a coupé dans son élan. Je retiendrai l’abnégation et le caractère du joueur et de l’homme, qui lui ont permis d’évoluer dans le bon sens du terme au fil du temps. Je lui souhaite bon vent, mais je ne me fais aucun soucis pour lui. Tout au long de sa carrière sportive, il a toujours fait en sorte de pouvoir rebondir un jour dans un domaine qui lui plairait. La situation est très délicate, mais sa décision est sage et je le félicite pour son courage.»

 

Alexandre Pasche: «Jérémy a énormément progressé avec les années et il s’est accroché, réussissant à atteindre un excellent niveau de jeu. Je retiendrai l’abnégation et le caractère du joueur et de l’homme»

Pas conservé par son club, Jérémy Manière a rebondi l’été dernier de l’autre côté du chef-lieu vaudois, au FC Stade Lausanne Ouchy, où il a démontré toute l’étendue de ses qualités, non sans plaisir. «C’est une expérience magnifique que j’ai pu vivre ici au SLO. Je me suis tout de suite senti accueilli et à l’aise avec mes coéquipiers. Sans parler du staff, qui m’a dès le départ fait comprendre que j’étais important dans le projet, sur comme en dehors du terrain, commente le numéro 4 de Vidy. Je me suis senti valorisé comme rarement dans ma carrière et ça m’a fait du bien. J’en suis reconnaissant. Si même blessé, je vais avec l’équipe à Winterthur, c’est parce que je suis attaché à ce groupe et que l’on rigole bien ensemble. Encourager les gars et me déplacer, c’est d’ailleurs ce que je compte faire jusqu’à la fin de la saison, quand bien même celle-ci est terminée pour moi.»

La suite

 Une présence qui illustre bien, si cela était vraiment nécessaire, toute l’exemplarité du bonhomme. Pour cela, et pour tout ce que tu as amené au FC Stade Lausanne Ouchy, le club s’unit pour te remercier infiniment et te souhaiter le meilleur pour la suite.

Ambitieux sur le rectangle vert comme en dehors, le Stadiste est évidemment tourné vers la suite. «J’ai obtenu mon master en management du sport en novembre et cela me permet de rapidement retomber sur mes pattes. Je suis ouvert à tout type de projet en lien avec les sports, que ce soit dans les clubs, les institutions publiques ou privées. C’est à moi d’entreprendre les démarches pour trouver quelque chose qui m’intéresse, mais je suis à l’écoute et j’espère que dès cet été mon avenir sera fixé. De façon à pouvoir à nouveau regarder vers l’avant, avec la même ambition que j’ai nourrie durant ma carrière de footballeur. Car je ne suis pas venu ici pour acheter du terrain comme on dit», conclut Jérémy Manière en riant.