L’Avant-match:

SLO-schaffhouse

C’est l’heure du dernier match de l’année pour le FC Stade Lausanne Ouchy! L’occasion de boucler 2019 en beauté.

Ce samedi à 17h, le FC Stade Lausanne Ouchy disputera son ultime match de Challenge League de l’année 2019. Et le club passera, quoi qu’il se passe à Nyon, l’hiver avec 18 points et une position située hors de la zone de relégation. Une situation bienvenue et rendue possible notamment par le succès récolté à Winterthur (1-2) à l’aide d’un incroyable caractère dimanche dernier. Une victoire qui fait du bien, assurément. «Le match a été un grand soulagement pour beaucoup de raisons. Tout d’abord pour l’aspect comptable, c’est vrai que ces trois points nous replacent et nous permettent de prendre un peu de distance avec le bas du classement, donc ça nous fait du bien, analyse le coach Andrea Binotto. Mais surtout, au delà de cet aspect-là, c’est l’état d’esprit affiché par mes joueurs qui m’a énormément plu. J’ai vu une équipe qui est allée puiser dans toutes ses énergies et ensemble, d’une façon très solidaire, et qui a réussi à retourner un match que nous méritions de gagner dès le début.»

Car si la malchance avait rendu la tâche des Lausannois plus ardue, ils n’ont rien lâché, même après un penalty manqué, et ont poussé au point de renverser la situation. «Qui plus est devant un public de Winterthur très nombreux, et avec la manière, ajoute Andrea Binotto. On marque des buts bien construits et bien amenés. J’ai retrouvé cette équipe avec ce mordant nécessaire pour aller de l’avant. Tous ces éléments font que je suis revenu avec des réponses très positives, et évidemment j’espère qu’on arrivera à remettre ces valeurs sur le terrain samedi pour finir ce premier tour par une victoire contre Schaffhouse.»

Andrea binotto: «Être capable d’un état d’esprit pareil alors qu’on traversait une période difficile, c’est vraiment la preuve que l’on a des ressources. Et ça, ça fait plaisir.»

Important, le match opposant le SLO à Schaffhouse l’est indéniablement. Car une victoire permettrait aux Lions de Lausanne de mettre les neuvièmes au classement à cinq longueurs pendant la trêve. Et de revenir provisoirement à la hauteur du FC Aarau, qui affronte la lanterne rouge Chiasso le dimanche. Pour ce faire, Andrea Binotto peut compter sur une force: la solidarité qui anime son groupe, qu’il gagne ou qu’il perde. «Durant ces dernières semaines, j’ai vraiment senti une unité très forte et c’est quelque chose de vraiment important, car une équipe ne peut fonctionner que si cette valeur là est bien en place. Être capable d’un état d’esprit pareil alors qu’on traversait une période difficile, c’est vraiment la preuve que l’on a des ressources. Et ça, ça fait plaisir. Il est maintenant très important de prendre ces trois points contre Schaffhouse, et on a la possibilité de le faire au vu de ce qu’on a présenté lors de nos récentes sorties, je n’ai pas trop de craintes. Et pourquoi ne pas profiter d’une réussite qui nous a passablement fui ces derniers temps?»