L’Avant-match:

SLO-GC

Après avoir interrompu sa série négative, le FC Stade Lausanne Ouchy accueille un gros morceau samedi: Grasshopper Zurich.

Dans une dynamique comptable compliquée, le FC Stade Lausanne Ouchy se déplaçait sur la pelouse de la lanterne rouge Chiasso avec la nécessité de ne pas perdre. En repartant avec un point (2-2), les Lions ont donc pu reprendre leur bonhomme de chemin en Challenge League. «Je vois un groupe qui est en train de repiquer. La trêve a fait du bien, elle a permis de discuter, d’observer ce qu’il fallait un peu améliorer et de travailler, analyse le coach Andrea Binotto. Le match contre Chiasso a été dans le bon sens par rapport à ces deux semaines-là. Les joueurs ont pris conscience de la nécessité de réagir. Une victoire aurait été un meilleur résultat, mais ce n’est pas grave.»

Un bon point à prendre donc, ponctué de bémols dont le tacticien se serait volontiers passé. «On a perdu Jérémy Manière (entorse à la cheville) et Roland Ndongo (fracture de l’orteil) jusqu’à la pause hivernale. On va devoir redéfinir légèrement l’équipe, mais j’ai autant confiance en ceux qui prendront la place de Jérémy et Roland que j’ai confiance en mes autres titulaires. C’est simplement que les forces sur le banc et donc la marge de coaching sont moindres. C’est la seule différence.»

Andrea binotto: «Mes joueurs ont pris conscience de la nécessité de réagir»

Andrea Binotto et ses hommes partent donc déterminés au moment de défier Grasshopper ce samedi à 17h. «Cette dernière semaine s’est inscrite dans la continuité de ce qu’on a fait avant Chiasso, je vois que les gars sont bien dedans et travaillent bien. Mes joueurs sont capables d’aller chercher des choses étonnantes sur un match. On l’a fait contre le LS, on l’a fait contre Bâle, en partie, à nous d’aller le faire contre GC. Un adversaire doté d’un bel effectif, ce n’est pas pour rien qu’il est deuxième. Des attaquants dangereux et du métier derrière et au milieu, c’est une équipe complète. Mais on a réussi à mettre en difficulté des formations du même calibre, voire plus fortes encore.»