Face à Kriens, un adversaire qui lui avait pourtant bien réussi jusqu’à maintenant, le SLO n’a pas réussi à retrouver la voie du succès au Kleinfeld (0-3).

Les Stadistes entamèrent le match avec beaucoup de volonté. Mais trop peu inspirés offensivement, les Lausannois ne parvinrent pas à réellement inquiéter le portier Kriensois, qui passa 45 premières minutes plutôt tranquilles. Seule une incursion d’Eleouet dans la surface lucernoise, suivie d’un tir contré par un défenseur, fit un minimum frissonner les spectateurs présents.

Les locaux, d’un réalisme criant, punirent à trois reprises les Stadistes, dont deux fois suite à des coups-francs pourtant peu dangereux au premier abord. Les Lions rentrèrent donc aux vestiaires avec un lourd déficit à combler. Un totomat assez sévère, les Lausannois n’étant pas inférieurs à leurs adversaires: juste beaucoup moins efficaces.

Les Stadistes se savaient capables de revenir au score: en septembre, ils avaient inscrit 3 buts en seconde période lors de la victoire 4-2 en Coupe face à ce même adversaire. Mais la seconde période fut de la même facture que la première, avec un SLO incapable de trouver la faille face à un Kriens qui pouvait se contenter d’attendre.

La confiance est à retrouver du côté de Samaranch et les joueurs peuvent compter sur une période de trêve internationale pour y parvenir. Les Lions ont du caractère et n’auront pas d’autre choix que de se relever: dans deux semaines, un dangereux déplacement au Tessin se profile. L’adversaire ? Chiasso, lanterne rouge et quatre points derrière le SLO. Un rendez-vous importantissime !