ROLAND NDONGO, GUERRIER AU GRAND COEUR

À Samaranch depuis trois ans, l’ailier est devenu un joueur important du club, de par ses qualités footballistiques et humaines.

Auteur de deux buts et d’une passe décisive en neuf rencontres de Challenge League, Roland Ndongo est l’un des – nombreux – joueurs qui effectuent un début de saison réussi avec le FC Stade Lausanne Ouchy. À la grande satisfaction du Rollois de 24 ans, qui découvre cette division en même temps que son club. «Depuis tout petit, mon objectif est de devenir footballeur professionnel, raconte Roland Ndongo. J’étais bien parti jeune, avec plusieurs sélections en équipe suisse junior. Ça a été plus compliqué les années qui ont suivi, mais je ne me suis jamais laissé décourager. Et avec Stade, c’est un rêve qui se concrétise.» L’ailier a en effet connu un parcours mouvementé au sortir de ses classes juniors. Intégrant Team Vaud La Côte après avoir débuté au FC Rolle, il rejoint les M-16 qu’il quitte pour Sion, où il passe deux ans.

Roland Ndongo

Il effectue alors une aventure d’une année en Espagne, puis une autre de trois ans à Evian Thonon Gaillard. Il revient en 2015 en Suisse, à Nyon, puis va à Servette. Avant d’arriver il y a trois saisons au SLO, où il s’épanouit. «Ça se passe super bien, sourit le joueur. Depuis
que je suis à Lausanne, je n’ai connu que des bons résultats. Cinquième la première année en Promotion League, premier celle d’après et nous voilà maintenant en Challenge League. C’est une bonne période, pour moi comme pour le club.»

«Couteau suisse»

Il a fallait apprendre à dompter ce nouveau niveau de jeu, comme l’explique l’ailier. «On a eu un départ un peu difficile, tout était contre nous, ce qui n’était pas le cas les années passées où les choses allaient plutôt en notre faveur. On manquait de chance défensivement et on peinait à marquer. Ce n’était pas un début rêvé! Mais on a su gommer nos lacunes défensives et devenir plus tranchants.» Aujourd’hui SLO a pris ses marques, et Roland Ndongo n’y est pas étranger. «C’est un joueur extrêmement fort tactiquement. Un couteau suisse, qui s’adapte à n’importe quel poste offensif et n’importe quelle situation, analyse Andrea Binotto. Il propose des appels variés et justes qui sont couplés à une grande vitesse. Et ce qui complète le bonhomme, c’est son remarquable état d’esprit, il est toujours de bonne humeur et souriant. Il travaille et ne triche pas, c’est le genre de joueurs que les entraîneurs adorent.» Mais si le footballeur a de nombreuses qualités, il n’est pas parfait pour autant, et il le sait. «Mon principal défaut? C’est sûrement mon jeu de tête, qui est … vraiment mauvais quoi (rires), s’analyse le numéro 24 non sans dérision. De manière générale, je pense que je peux encore m’améliorer dans les duels.»

«C’est le genre de joueur que les entraîneurs adorent. Toujours de bonne humeur, il travaille et ne triche pas»

Travailleur et respectueux, Roland Ndongo ne proteste pas quand on lui dit d’évoluer à un autre poste comme celui d’avant- centre qu’il a déjà occupé à plusieurs reprises. «J’y jouais déjà plus jeune, mais comme je ne suis pas très grand et athlétique, j’ai fini sur le côté, confie- t-il. Aujourd’hui, le coach me fait parfois jouer dans l’axe, il sait que je peux dépanner et ça m’arrive souvent de me retrouver dans cette position à l’entraînement, car des cinq ailiers de l’équipe, je suis probablement celui qui a le plus le profil pour occuper le front de l’attaque.» Si l’ailier se fixe un nombre de buts et de passes décisives à atteindre d’ici la fin de l’exercice, il préfère se taire quant à la valeur de celles-ci. «Je les garde pour moi, car quand on les dit ça ne se réalise pas! Je veux surtout évoluer de manière générale. C’est ma première saison en Challenge League et je sais que j’ai encore une marge de progression. Enfin, d’un point de vue collectif, le but est le maintien pour cette année, mais aussi de l’obtenir le plus rapidement possible, pour tenter d’aller plus haut.»
Des objectifs réalistes selon Roland Ndongo, et ce pour une simple et bonne raison: l’état d’esprit régnant au sein du vestiaire lausannois. «L’effectif a passablement bougé cet été, en comparaison aux deux années précédentes, où il y a eu peu de changements. Mais on l’a très bien vécu et tout le monde s’est vite intégré. Ce qui est logique, car il n’y a que des bons gars dans cette équipe! C’est ce qui fait que tout se passe aussi bien dans ce groupe.»

Biographie

Nom: Roland Etienne Ndongo
Date de naissance: 11.10.1994
Parcours:
Juniors au FC Rolle
2009-2010 Team Vaud
2010-2012 FC Sion
2012-2013 Rayo Vallecano
2013-2015 Evian-Thonon-G.
2015-2016 Stade Nyonnais
2016-2017 Servette M-21
2017-aujourd’hui: FC SLO